Le CENAGREF

Appui-Conseil-Accompagnement des acteurs des Aires Protégées pour la conservation et le développement durable.

Développe un leadership de la conservation et de la gestion moderne des parcs nationaux et réserves de faune dans l’espace UEMOA.

Le Centre National de Gestion des Réserves de Faune, en abrégé CENAGREF, est un organisme public en charge de la conservationet de la gestion des aires protégées du Bénin. Il a été créé en 1996 suite à l’adoption d’une stratégie nationale de conservation des AP en 1995 et un plan d’action en 1998, c’est un office à caractères social, culturel et scientifique dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est administré par un Conseil d’Administration (CA) et s’occupe actuellement des complexes Parc National de la Pendjari et du W.A ce titre, il est chargé de la mise en œuvre d’un Programme sur la Conservation et la Gestion des Parcs Nationaux (PCGPN).

La structure organisationnelle du CENAGREF est composée d’une Direction Générale et deux Directions opérationnelles au niveau du Parc (National de la Pendjari (DPNP) basée à Tanguiéta et du Parc National W (DPNW) basée à Kandi. Chaque Cellule ou Direction est structurée en Services. Ces directions comportent des services qui s’occupent de l’aménagement, de la surveillance, de la mise en valeur touristique, du suivi écologique et des relations avec les populations riveraines.

Le CENAGREF a pour mission la conservation et la gestion rationnelle des réserves de faune (parcs nationaux, zones cynégétiques, sanctuaires …) en collaboration avec la population locale et la société civile. Il a pour vision, les réserves de faune du Bénin, un outil efficace au service de la conservation de toute la diversité biologique du pays et moteur du développement durable.

Actuellement la tutelle est assurée par le Ministère du Cadre de vie et du Développement durable. A ce jour, le CENAGREF a sous sa responsabilité les Réserves de Biosphère de la Pendjari et du W Bénin. La Réserve de Biosphère de la Pendjari (1986) à la réputation d’être le parc de savane le plus intact de la zone. La Réserve de Biosphère Transfrontalière W (2002) appartient au parc régional transfrontalier, partagé entre le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. Il est la première aire protégée transfrontalière d’Afrique et la plus grande dans le monde. Ces deux parcs ont également le statut de sites Ramsar (traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources).